piller

Avy amin'i Wikibolana — Rakibolana malagasy malalaka
Hanketo: Fikarohana, karohy

Soedoa[Ovay]

Open book 01.svg Anarana iombonana

piller  ♦ X-SAMPA : /X-SAMPA ?/ AAI : fanononana ?

...
(Sary)
  1. pilina
    • […], mais ce n’est que le commencement de plus grands malheurs : ces Prussiens, ces Autrichiens, ces Russes, ces Espagnols, et tous ces peuples que nous avons pillés depuis 1804, vont profiter de notre misère pour tomber sur nous.
    • Ce gouverneur abusa de son autorité pour piller la province.
    • Cet intendant a si bien pillé son maître qu’il est devenu plus riche que lui.
    • Il a pillé dans de vieux auteurs la plupart des idées que renferme son livre.
    • Ce musicien a pillé les motifs de ses plus beaux airs dans des partitions italiennes.
    • Ces vers sont pillés de Racine, pillés dans Racine.
    • Son chien a pillé le mien.
    • C’est un chien qui pille tous les passants.
    • Il l’a fait piller par son chien.
    • En termes de chasse, on dit pour agacer un chien contre d’autres animaux, ou contre des personnes : Pille !
    • (...)

Frantsay[Ovay]

Origine et histoire de « piller »Etimolojia

Open book 01.svg Matoanteny

piller  ♦ X-SAMPA : /X-SAMPA ?/ AAI : fanononana ?

...
(Sary)
  1. mandramba, mandroba, mangalatra
    • […], mais ce n’est que le commencement de plus grands malheurs : ces Prussiens, ces Autrichiens, ces Russes, ces Espagnols, et tous ces peuples que nous avons pillés depuis 1804, vont profiter de notre misère pour tomber sur nous. [ Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864 (loharano)]

Wiki puzzle.svg Anagrama

Litera 4

Dikan-teny

  1. katalana : pillar
    • […], mais ce n’est que le commencement de plus grands malheurs : ces Prussiens, ces Autrichiens, ces Russes, ces Espagnols, et tous ces peuples que nous avons pillés depuis 1804, vont profiter de notre misère pour tomber sur nous. [ Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864 (loharano)]
  1. latina : praedor
    • […], mais ce n’est que le commencement de plus grands malheurs : ces Prussiens, ces Autrichiens, ces Russes, ces Espagnols, et tous ces peuples que nous avons pillés depuis 1804, vont profiter de notre misère pour tomber sur nous. [ Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864 (loharano)]

{{}} :